Un orchestre national palestinien…

Un orchestre national palestinien…

L'orchestre national palestinien

BETHLÉEM (Ma’an) – un Orchestre national palestinien nouvellement formé exécutera son premier concert le Jour de l’an.

Son programme inclut la nouvelle et ancienne musique classique palestinienne, à côté de quelques classiques européens comme Mozart, Beethoven et Ligeti, selon les précisions des organisateurs.

De nombreux musiciens, formant ensemble le premier orchestre palestinien depuis 1948, sont d’origine palestinienne et se produisent dans des salles de concert et d’opéras. D’autres sont des musiciens classiques qui travaillent comme professeurs et interprètes dans des institutions de musique palestiniennes.

Ses membres se sont régulièrement produits dans les orchestres leaders mondiaux, selon la déclaration. Certains sont les membres de la Diaspora palestinienne qui ne sont jamais allé en Palestine précédemment.

L’orchestre du Conservatoire national de Musique est l’initiative d’Edward Said le, qui a fondé l’Orchestre de la Jeunesse Palestinienne.

Le Chef d’orchestre suisse Baldur Brönnimann a été invité afin de diriger ce premier concert ainsi que la jeune soprano palestino-japonaise Mariam Tamari.

Baldur Brönnimann a travaillé comme directeur de musique de l’Orchestre Symphonique national Colombien depuis 2008.

Tamari, basée à Paris, a interprété différentes pièces dans des opéras au Japon et l‘Union européenne. Elle est une soliste de concert régulière au Japon et en U.E.. Des rôles récents ont inclus Adina dans Donizetti ‘ L’Elisir d’Amore ‘ et Jeanne dans Honneger ‘ Jeanne d’Arc au Bûcher ‘.

La série de 3 jours de concerts commence le 31 décembre à Ramallah suivi par Jérusalem et ensuite Haifa.

Previous Centre d'études palestiniennes à New York
Next Fadwa Tuqan et la poésie arabe

About author

A lire aussi ...

Omar de Hany Abu-Assad, un pur film de genre palestinien

Omar, le dernier film d’ Hany Abu-Assad, fait parler de lui parce qu’il est un des premiers films à être 100% produit par l’industrie du cinéma palestinienne. Il prouve alors

Culture

« La Cigogne » d’Akram Musallam

Dans un village de Palestine, un modeste enfant aux longues jambes grêles, aux épaules tombantes et au nez allongé se retrouve affublé par sa grand-mère d’un malencontreux sobriquet composé en

Culture O Commentaire

Le Philistin aux Interceltiques de Lorient

Comme d’habitude depuis maintenant plus de 4 ans, vous trouverez un stand Philistin à Lorient ; avec tous les produits et en primeur les dattes fraîchement arrivées et tout le

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!