Trio Joubran : la Palestine au bout du monde

Samir Joubran et ses frères sont à découvrir absolument, si ce n’est déjà fait. Ces jeunes musiciens palestiniens portent le « oud », sorte de luth arabe, à son sommet.  Ils le font vibrer avec émotion et grande sensibilité. Et un sens des silences entre les notes qui apporte à la musique une intensité dramatique –au bon sens du terme et sans excès.
Le trio, désormais, monte en puissance. Cette famille de musiciens vibre au son du oud depuis 4 générations. On est loin d’un concert à la MPT de Penhars, à Quimper, dans la décennie 90. D’une poignée d’aficionados aux concerts internationaux, le brillant trio prend une dimension internationale. En passant par le cinéma et les musiques de film : dernière en date, « Le dernier vol » avec Marion Cotillard et Guillaume Canet.

Par de savantes improvisations, reposant sur la connaissance de la culture des maqâms traditionnels et de leurs subtiles relectures, le Trio Joubran exprime harmonie, profondeur, extase et douceur. En outre, le Trio Joubran fait partie de ces pionniers qui, à l’instar d’Anouar Brahem Rabih Abou-Khalil, ont amené le oud vers de nouvelles contrées, comme le jazz, le flamenco ou la musique improvisée. « En tant que musicien, mon travail consiste à lutter pour garder une place au rêve » confiait Samir Joubran, l’aîné des trois frères, au cours d’une interview.

A découvrir (ou resavourer pour ceux qui les connaissent) au Festival du Bout Monde sur la presqu’ïle de Crozon du 06 au 08/08/2010  (au large de Brest).
http://www.festivalduboutdumonde.com

Previous Dam, du rap palestinien engagé
Next Diwan Voyage : découvrir la Palestine autrement

About author

A lire aussi ...

Palestine

Samih Al-Qassim, un poète, un résistant

Samih Al-Qassim est né en 1939 dans la ville jordanienne de Zarkah, où son père, capitaine de l’armée des frontières, était en garnison. Originaire de Ramallah, ses parents sont issus

Culture O Commentaire

Des philistins au Festival Ciné-résistance de Foix

Du 9 au 17 juillet 2010 à Foix Interview Sebastien du Philistin Foix Le Festival Ciné-résistances de Foix, c’est : – 100 films – 8 débats – 4 thématiques –

Silence, la machine à censure va sévir …

Oui le machine est lancée ; faire taire Ahlam Shibli. Le travail de la photographe palestinienne provoque la colère du Crif ; comme toujours avec à peu prés les même

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!