Trio Joubran : la Palestine au bout du monde

Samir Joubran et ses frères sont à découvrir absolument, si ce n’est déjà fait. Ces jeunes musiciens palestiniens portent le « oud », sorte de luth arabe, à son sommet.  Ils le font vibrer avec émotion et grande sensibilité. Et un sens des silences entre les notes qui apporte à la musique une intensité dramatique –au bon sens du terme et sans excès.
Le trio, désormais, monte en puissance. Cette famille de musiciens vibre au son du oud depuis 4 générations. On est loin d’un concert à la MPT de Penhars, à Quimper, dans la décennie 90. D’une poignée d’aficionados aux concerts internationaux, le brillant trio prend une dimension internationale. En passant par le cinéma et les musiques de film : dernière en date, « Le dernier vol » avec Marion Cotillard et Guillaume Canet.

Par de savantes improvisations, reposant sur la connaissance de la culture des maqâms traditionnels et de leurs subtiles relectures, le Trio Joubran exprime harmonie, profondeur, extase et douceur. En outre, le Trio Joubran fait partie de ces pionniers qui, à l’instar d’Anouar Brahem Rabih Abou-Khalil, ont amené le oud vers de nouvelles contrées, comme le jazz, le flamenco ou la musique improvisée. « En tant que musicien, mon travail consiste à lutter pour garder une place au rêve » confiait Samir Joubran, l’aîné des trois frères, au cours d’une interview.

A découvrir (ou resavourer pour ceux qui les connaissent) au Festival du Bout Monde sur la presqu’ïle de Crozon du 06 au 08/08/2010  (au large de Brest).
http://www.festivalduboutdumonde.com

Previous Dam, du rap palestinien engagé
Next Diwan Voyage : découvrir la Palestine autrement

About author

A lire aussi ...

Palestine

L’Orchestre des Jeunes de Palestine en tournée cet été en France

Dans le cadre de la biennale des orchestres de jeunes, le Grand Théâtre de Provence accueille le Palestine Youth Orchestra, réunissant les meilleurs musiciens du Conservatoire Edward Saïd et d’autres

Cinéma

Les chebabs de Yarmouk

Synopsis Les « chebabs » de Yarmouk, c’est avant tout une bande de potes, qui se connaissent depuis l’adolescence… Dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du MoyenOrient, créé

Palestine O Commentaire

Expo Taysir Batniji à mp2013

« L’homme ne vit pas seulement de pain #2 »   Ce projet fait suite à une installation éphémère réalisée en 2007 dans le cadre d’une résidence à Lancy, dans la banlieue

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!