TAREK BAKRI

tAREK bTarek BakriEst ingénieur en informatique né à Jérusalem en 1986. Il a terminé ses études à l’université Alahlya à Amman. L’idée de documenter les villages déplacés palestiniens s’est formé  après son retour en Palestine et ses contacts avec les refugiés palestiniens de la diaspora. Il a lancé cette  initiative personnelle c’est par l’image qu’il concentre la documentation des villages détruits en 1948, des maisons et des monuments palestiniens que les occupants ont pris et des anciennes photos du même endroit avant la Nakba afin de prouver le droit au retour des palestiniens.

Albakri a documenté jusqu’à maintenant des photos et des histoires de plusieurs villages détruits dans toute la Palestine. Il documente son projet également oralement. Il a commencé à travailler ce projet dans les camps de la diaspora avec la génération qui a vécu le Nakba.

Il a participé aux plusieurs expositions et conférences dans les pays  arabes et européens. Il publie chaque mois sur son travail.

Il a obtenu le prix de la culture à Jérusalem 2018.

Bakri travaille individuellement et bénévolement. Il croit que ce qu’il fait ce n’est pas un travail c’est un devoir humain et national et que la mémoire est un droit humanitaire et indéniable. Pour Tarek, la mémoire c’est l’identité.

Previous SANTUKA

About author

A lire aussi ...

Pec

L’Ensemble Musical de Naplouse

Yakeen Kayah oudiste, Yazan Sakhel percussioniste , Mohammad Sadouk joue du qanoun, Ahmad Sadouk violoniste, Massara Shaeen chanteuse, Ahmad Melhem chanteur. Après avoir étudiés à l’université An Najah de Naplouse,

Général O Commentaire

L'autorité palestinienne durcit le ton

(source : Econostrum) L’Autorité palestinienne porte sa lutte contre les colonies juives en Cisjordanie sur le front économique. Le président palestinien, Mahmoud Abbas, vient de publier un décret interdisant  le

Général O Commentaire

Lakiya Weaving à Palestine en Campagne

Lakiya Weaving, c’est d’abord l’histoire de la détermination de deux sœurs : Khadra et Hanan Elsana qui sont à l’origine de la création de l’ong Sidreh qu’elles ont fondée en