Projet d’accord UE Palestine

La Commission européenne veut faciliter le commerce des produits palestiniens sur les marchés de l’UE.

Le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, et le ministre palestinien de l’économie nationale, Hasan Abu-Libdeh, ont discuté jeudi à Bruxelles de mesures visant à renforcer les relations commerciales bilatérales UE-Palestine et à faciliter le commerce de produits palestiniens sur les marchés de l’UE. Les deux parties  »poursuivent leurs efforts pour parvenir à un ensemble complet de mesures destinées à faciliter les échanges de produits palestiniens avec d’autres partenaires euro-méditerranéens sur des bases bilatérale et régionale en 2010 », a indiqué la Commission européenne (CE).
L’une de ces mesures vise à accorder un accès en franchise de droit et sans contingent aux exportations palestiniennes à destination des marchés de l’UE.
Selon la même source, les préparations se poursuivent concernant les négociations à venir pour un accord sur l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels dans des secteurs donnés.
L’institut de normalisation palestinien, le ministère de l’économie nationale, les autorités douanières, notamment, bénéficieront d’une assistance technique ciblée, selon la Commission. « La Commission européenne devrait proposer dans les prochains mois d’accorder l’accès en franchise de droit et sans contingent aux exportations palestiniennes à destination de l’UE. Cela permettrait aux exportations palestiniennes d’accéder plus facilement aux marchés de l’UE, au-delà de notre accord actuel de libre échange, et cette mesure aiderait à réorganiser le secteur privé », a déclaré De Gucht.
Il a également exprimé l’engagement de l’UE « de continuer à soutenir la demande de la Palestine pour obtenir le statut d’observateur à l’OMC, comme premier pas vers l’intégration dans le système commercial multilatéral et comme étape majeure dans le processus de construction d’un Etat ».
« Améliorer l’accès de la Palestine au marché européen, en facilitant notamment les échanges palestiniens avec les partenaires Euromed, fait partie intégrante du processus de construction d’un Etat dans lequel nous nous sommes engagés avec l’aide et les conseils d’amis proches comme l’UE », a souligné pour sa part le ministre palestinien.
« Il est important d’indiquer clairement que la CE et ses Etats membres sont les principaux partenaires à la fois dans la construction institutionnelle sur le chemin de la souveraineté et dans le renforcement du secteur privé au sein d’une économie mondialisée, en particulier par le soutien accordé au secteur privé palestinien à Ghaza, gravement touché par le blocus qui frappe la bande de Ghaza », a-t-il conclu.
L’Autorité palestinienne et l’UE ont conclu un accord d’association euroméditerranéen intérimaire qui est en vigueur depuis 1997. L’accord prévoit l’accès en franchise de droit aux marchés de l’UE pour les produits industriels palestiniens et un démantèlement tarifaire pour les exportations de l’UE à destination de la Palestine sur une période de cinq ans.
L’accord prévoyait également une libéralisation progressive pour certains produits de l’agriculture et de la pêche.
Un plan d’action dans le cadre de la politique européenne de voisinage a été signé avec l’Autorité palestinienne en 2004. Il comprend des engagements non contraignants dans des domaines réglementaires très variés allant de l’économie et du commerce à la politique, à l’énergie et au transport.
L’Autorité palestinienne est de loin le plus petit partenaire commercial de l’UE dans la région méditerranéenne, avec des échanges s’élevant au total à moins de 71 millions d’euros en 2008, selon les données de la CE.
A suivre …

Previous Renault, Orange, Peugeot investissent en Palestine
Next UBS coupe les ponts avec la Palestine

About author

A lire aussi ...

Personnalités

Banksy « s’invite » à Gaza

Pour attirer l’attention sur le sort de la bande de Gaza, et les destructions subies lors de la dernière guerre de juillet dernier, le street artist a choisi de taguer… un

Société O Commentaire

UBS coupe les ponts avec la Palestine

UBS, réseau de bas présent notamment en Suisse, aux Etats Unis et au sein de l’UE décide, aprés la Syrie et l’Iran de couper les ponts avec la Palestine ;

Général

Charq Gharb : Mira Abualzulof au Piano et Lamar Elias au Violon

Mira et Lamar se rencontrent enfants, au Conservatoire National Edward Saïd de Bethléem, creuset de leur formation musicale et passion commune. Quelques années plus tard, en 2018, Charq Gharb né

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!