« Nous refusons d’être complices. »

« Nous refusons d’être complices. »

Déclaration des artistes en Suisse en réponse à l’appel des Palestiniens à la solidarité.

Au moment où Israël, avec le festival « Culturescapes Israel », mène en Suisse une vaste opération visant à promouvoir son image, au moment où, avec le programme « Swiss Season  », des artistes suisses sont invités à présenter leurs créations en Israël dans des cadres prestigieux, les artistes et acteurs culturels signataires de la présente déclaration, choisissent d’exprimer leur rejet des politiques d’État israéliennes qui violent depuis plus de 60 ans les droits du peuple palestinien.

Le boycott culturel, une pression essentielle

L’image flatteuse d’un pays où la créativité s’épanouit librement, qu’Israël s’efforce d’entretenir, contraste avec la réalité que doit endurer le peuple palestinien : les réfugiés sont toujours interdits de droit au retour, ceux qui vivent en Israël subissent des ségrégations légales et culturelles ; la bande de Gaza est toujours sous blocus, les Territoires palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem Est sont toujours sous occupation militaire. Au mépris du droit et des protestations, Israël poursuit la colonisation et la construction du Mur de séparation en Cisjordanie et à Jérusalem. Nous reconnaissons dans ces politiques les traits d’un régime d’Apartheid, tel qu’il est défini dans le droit international.

Pour faire face à cette situation d’oppression, et pour lutter contre l’impunité dont bénéficie l’État d’Israël auprès des grandes puissances, la société civile palestinienne a lancé un appel à la solidarité par le moyen du boycott, des désinvestissements et des sanctions contre l’État israélien (BDS). Nous observons que le boycott pacifique, quand il est suivi par de nombreuses personnes, constitue un moyen de pression efficace sur les puissants. La société israélienne Agrexco, qui exploitait les terres cultivables dans les territoires occupés vient de faire faillite ; la multinationale Veolia, qui est impliquée dans la construction du tramway qui relie les colonies illégales au centre de Jérusalem, a aussi subi avec succès la pression des adhérents du BDS. Le BDS est même relayé par des citoyens israéliens réunis dans le groupe Boycott from Within, qui poursuivent leur action en dépit de la loi anti-boycott votée récemment par le parlement israélien. De leur côté, les artistes et intellectuels palestiniens ont lancé, à l’intention de leurs confrères du monde entier, l’Appel palestinien au boycott culturel et académique de l’État d’Israël (PACBI), auquel ont répondu des personnalités reconnues au niveau international comme John Berger, Bjork, Elvis Costello, Brian Eno, Eduardo Galeano, Mike Leigh, Ken Loach, Henning Mankell, Massive Attack, Arundhati Roy, Carlos Santana. L’actuelle offensive de séduction médiatique israélienne en Suisse nous donne l’occasion de répondre à notre tour à cet appel des Palestiniens à la solidarité.

Nous refusons d’être complices. Conscients de notre responsabilité politique d’artistes et de citoyens, nous exprimons notre adhésion au boycott et nous nous engageons à refuser de présenter nos créations en Israël tant que persistera l’occupation et la colonisation des Territoires palestiniens, tant que l’égalité des droits sera refusée aux citoyens palestiniens vivant en Israël et tant qu’Israël refusera le droit au retour des réfugiés palestiniens.

Source
Bds Info Suisse

Previous Alice Walker refuse la réédition de son livre en Israel
Next La Palestine au bord de l'asphyxie économique ?

About author

A lire aussi ...

Culture O Commentaire

Boycott festival du film de Jérusalem

Les acteurs américains Meg Ryan et Dustin Hoffman ont renoncé à assister au festival de film de Jérusalem, qui a débuté jeudi. Ils souhaitent ainsi exprimer leur désaccord avec Israël,

A la une

Expo-concert « Sur mon Chemin » à Toulouse

Après l’exposition à Naplouse et Ramallah, voici « Sur mon Chemin » à Toulouse : des histoires écrites par les étudiants français de l’uni de Birzeit à Ramallah , illustrées

Culture

La clé, le keffieh et l’orange

Au Beirut Exhibition Center, soixante-deux œuvres entre peintures, sculptures, photographies, vidéos, installations, de dix-huit artistes confirmés ou sur le point de l »être, ayant en commun l »identité palestinienne. Entre des générations