Mohamed Abusal : un métro nommé Gaza

Mohamed Abusal : un métro nommé Gaza

« Certains trouvent l’idée géniale, d’autres sont sceptiques, comme les chauffeurs de taxi qui redoutent que cela ne freine leur activité. C’est formidable de voir que ce métro qui n’existe pas excite autant l’imagination des gens », Mohamed Abusal.

Mohamed Abusal est un artiste palestinien originaire de Gaza.
Il a exposé un peu partoutdans le monde entier au cours de la dernière décennie, entre autres en France, où il a eu plusieurs expositions consacrées à son travail, mais aussi aux États-Unis, en Australie, en Angleterre et plus récemment à Dubaï.
Il a surpris autant par son inspiration que par la qualité de sa peinture, trés saisissante, très colorées, avec quelques oeuvre abstraites et semi-abstraites ; il a souvent travaillé sur le thême du cactus qui symbolise selon lui une véritable métaphore de la culture du Moyen-Orient à travers sa résilience et sa capacité d’absorption.

Abusal voyage à travers sa jeunesse et à travers Gaza où il  a grandi, qui est une référence omniprésente dans son oeuvre.
Il a étudié  l’art au Centre Vermont Studio au Etats Unis, dans le cadre d’un programme de résidence, aux côtés de trés grands artistes contemporains ; il a d’ailleurs été lauréat du prix Charles Aspry pour l’art contemporain en 2005. Abusal est aussi un chercheur en art et  enseignant.

Interview

Comment vous est venue l’idée d’un métro à Gaza ?
Mohamed Abusal :  Pour une raison simple. Avant, je mettais dix minutes pour me rendre à mon travail. Aujourd’hui, ça me prend plus d’une heure et demie. La bande de Gaza est surpeuplée, il n’y a pas de transports publics, les routes sont mauvaises, la circulation infernale. Avec les tunnels, nous avons reçu beaucoup de véhicules en provenance d’Egypte, des motos, des triporteurs, mais le blocus nous empêche de renouveler efficacement notre parc automobile. Les voitures sont vieilles et nous nous sommes aussi mis à utiliser de l’essence de contrebande, bon marché mais très polluante. Il y a un an, j’ai donc commencé à réfléchir à un projet de métro qui serait une solution idéale pour en finir avec la pollution et les bouchons.

Vous vous êtes notamment inspiré du métro parisien…
Oui, beaucoup. J’ai vécu six mois à Paris grâce à une résidence d’artiste à la Cité internationale des Arts, l’an passé. J’en ai profité pour me familiariser avec le métro, étudier les plans, la signalisation, le fonctionnement des stations. Il y avait un côté très scientifique dans ma démarche, parce que je voulais produire quelque chose de sérieux. J’ai donc passé des heures au Musée des Arts et Métiers et à la RATP. J’ai dessiné un carte, très précise, où j’ai imaginé 7 lignes de métro et environ 200 stations. J’ai aussi conçu des visuels, un logo et des panneaux.

A Gaza, vous avez distribué des plans du métro et planté une colonne surmonté d’un « M » que vous avez photographiée en plusieurs endroits. Comment ont réagi les habitants ?
Certains passants trouvaient l’idée géniale, d’autres étaient plus sceptiques. Des chauffeurs de taxi redoutaient que cela  ne freine leur activité et plusieurs personnes m’ont même demandé si un nouveau port était en construction (« Port » se dit « Mina » en arabe, ndlr). C’est formidable de voir que ce métro qui n’existe pas excite autant l’imagination des gens.

C’est un projet un peu fou et en même temps éminemment politique ?
Imaginer un métro, c’est aussi imaginer une vie meilleure, montrer que nous sommes capables d’envisager l’avenir autrement que sous l’occupation. J’aimerais que ce métro soit accessible à tous, hommes et femmes, qu’il soit écolo, protégé des bombardements, des aléas de la politique et des coupures de courant. C’est un rêve, mais ce n’est pas impossible.

 

Previous Tournée "Yes Theâtre" en France
Next Semaine de la Solidarité St Brieuc

About author

A lire aussi ...

Général

PEC 2015 : Mira Abu Hilal & Habib Deek

 Extrait de la vidéo du concert de Mira Abu Hilal & le formation de Habib Deek. A savourer !

Général O Commentaire

« Chemin de Palestine » avec Diwanvoyage

Les séjours proposés par diwanvoyage sont une invitation à une découverte authentique de la Palestine. Au programme, la découverte de sites, de lieux incontournables et hors des sentiers battus, mais

Général O Commentaire

La Palestine saute sur le Marciac Jazz

Attendu et demandé, comme depuis quelques années, Ahmad est arrivé depuis quelques jours sur Marciac ; le stand est en place avec les produits Philistin, tous à 100% « Made in

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!