La Palestine, membre à part entière de l’UNESCO

La Palestine, membre à part entière de l’UNESCO

La Palestine est devenue, lundi, membre à part entière de l’Unesco. La demande d’adhésion de l’Autorité palestinienne, qui jouissait jusqu’à présent d’un statut d’observateur auprès de l’agence des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, a été validée par un vote au siège de l’organisation à Paris. Les États-Unis avaient menacé, en cas de vote positif, de suspendre leur contribution financière à l’Unesco, qui représente aujourd’hui 22 % du budget de l’agence.

Ce vote représente une nouvelle avancée vers la reconnaissance en tant qu’État que sollicite la Palestine, dont l’adhésion pleine et entière auprès des Nations unies est menacée par un veto probable des États-Unis.
Le président palestinien Mahmoud Abbas a déposé officiellement le 23 septembre une demande d’adhésion pleine et entière de l’Autorité à l’Organisation des Nations unies. Le Conseil de sécurité, où Washington détient un droit de veto, est le seul habilité à autoriser semblable demande, et les Américains ont fait savoir qu’ils utiliseraient, selon toute vraisemblance, cette arme pour bloquer la demande palestinienne.
Mais l’Unesco est accessible aux Palestiniens, quel que soit leur statut au sein de l’ONU en général. À Ramallah, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al Malki, a déclaré dimanche : « Je m’attends à ce que (…) la Palestine recueille le nombre de voix requis pour une adhésion. Nous disposons de suffisamment de votes pour franchir le seuil des deux tiers. »
Sur les ondes de la Voix de la Palestine, le ministre a d’autre part ajouté : « Ce succès, si nous l’obtenons, et avec une aussi large majorité, donnera une forte impulsion aux efforts que nous déployons pour obtenir le vote requis aux Nations unies. »

L’article complet : http://www.aloufok.net/spip.php?article5731

 

Previous "Secrets de Palestine", un livre de recettes de cuisine palestinienne en français
Next La cuisine palestinienne aux "Voix Vives" 2012 à Sète

About author

A lire aussi ...

Une histoire du keffieh, mais ….

Le keffieh est la coiffe traditionnelle des paysans et des Bédouins palestiniens. Il permettait de distinguer les citadins des ruraux. Le keffieh appartient à toute la population arabe  de la péninsule

Général O Commentaire

Ramallah Toulouse en cirque

L’Ecole de Cirque de Ramallah à Toulouse L’Ecole de Cirque de Palestine, basée à Ramallah, est une ONG fondée en 2006. Cette école propose des formations aux arts du cirque

Général O Commentaire

Economie et santé s’améliorent mais …

Dans un contexte de faiblesse économique, de hausse du chômage et de détérioration des installations d’électricité, d’assainissement et de santé, la santé des habitants de Gaza continue à se dégrader,

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!