La medjoul de Palestine, reine des dattes

C’est une variété de grosse, d’énorme datte (la plus grande qui existe) qui est extrêmement moelleuse et charnue. Ces qualités viennent du fait qu’elle est récoltée lorsqu’elle arrive à maturité optimale. Elle est totalement naturelle car conditionnée dès qu’elle est récoltée et sans aucun traitement.

Cette datte est plus grosse que la moyenne  la taille du  pouce,  et ressemble davantage à un fruit frais que les dattes rabougries habituelles. Sa peau n’est  pas gluante et présente un aspect légèrement voilé.

Lorsque l’on croque dans la datte, on se heurte à une légère résistance de la peau, puis celle-ci cède sous l’incisive avec un léger craquement tandis que la dent, surprise, trouve tout de suite une chair incroyablement fondante.
Gardez cette masse fondante en bouche et analysez-en les saveurs : c’est subtil, assez indéfinissable, avec des notes qui me font penser à un tout petit peu de réglisse et de thé noir au lait.

L’odeur, à peine présente lorsque la dent n’a pas encore troué l’enveloppe de la datte,devient perceptible une odeur suave et profonde à la fois, très agréable.

Si l’on regarde le fruit à ce stade de la dégustation, on distingue bien la peau, puis la chair fondante, puis des tissus plus fibreux autour du noyau. Si on met la datte devant une source lumineuse, elle est légèrement translucide et d’une belle couleur caramel sombre.

Previous Polyphonies palestiniennes à Nantes
Next "Chemin de Palestine" avec Diwanvoyage

About author

A lire aussi ...

Général O Commentaire

Mohamed Abusal : un métro nommé Gaza

« Certains trouvent l’idée géniale, d’autres sont sceptiques, comme les chauffeurs de taxi qui redoutent que cela ne freine leur activité. C’est formidable de voir que ce métro qui n’existe

Général O Commentaire

Décés d'Ibrahim Mohamed Salah "Abou Arab"

Le poète palestinien Ibrahim Mohamed Salah, connu  sous le pseudonyme d’ «Abou Arab» est décédé dimanche à Homs, en Syrie, à l’âge  de 83 ans, des suites d’une longue maladie,

Général O Commentaire

Main basse sur l’eau

Alors que la contribution des ressources palestiniennes au système aquifère de la Palestine historique (Israël et les territoires occupés) est de l’ordre de 47 %, la population palestinienne n’a accès

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!