Cinq caméras brisées aux Oscars

Cinq caméras brisées aux Oscars

Avec le documentaire primé Cinq caméras brisées, l’expérience d’un cinéaste amateur d’origine palestinienne devient un puissant témoignage de la vie quotidienne dans les territoires occupés par Israël. Cinq cameras brisées a été tourné par Emad Burnat dans un petit village en Cisjordanie. Il est actuellement en lice pour les Oscars comme meilleur documentaire.

Emad, fermier palestinien, a filmé avec cinq caméras vidéo et sur plusieurs années l’histoire de la résistance de son village à l’oppression israélienne, chacune de ses caméras rapportant une étape de la lutte et témoignant de la vie du village.

Emad habite à Bil’in, à l’ouest de la ville de Ramallah en Cisjordanie.

En 2005, avec sa première caméra, il a filmé les bulldozers venus arracher les oliviers. C’est là que les autorités ont commencé à construire le mur de séparation, en plein milieu des terres palestiniennes appartenant aux villageois de Bil’in, ceci pour permettre l’avancée des colonies de peuplement israéliennes. Aux premiers jours de la résistance palestinienne aux colons et à l’armée israélienne omniprésente, son fils Gibreel est né.

Les images de l’enfant grandissant alternent avec celles des manifestations pacifiques contre la construction du mur de séparation. À l’amplification des soutiens internationaux, y compris provenant d’Israélien-nes, aux nombreuses manifestations pour la paix et contre l’édification du mur qui annexe de facto les terres palestiniennes a répondu une intensification de la répression militaire. Des personnes ont été arrêtées, d’autres blessées et des gens du village ont été tués.

Durant toutes ces années, Emad a cependant continué de filmer malgré l’inquiétude de sa femme qui craignait les représailles. Ce film constitue donc un témoignage exceptionnel de la résistance d’un village contre la violence et l’oppression.

Les 5 documentaires retenus parmi les 15 présélectionnées, seront annoncés lors des nominations officielles le 10 janvier 2013.La 85e cérémonie des Oscars, animée par Seth MacFarlane (Les Griffin, Ted), se déroulera le 24 février 2013 au Dolby Theatre à Hollywood & Highland Center, et sera retransmise en direct sdans plus de 225 pays dans le monde.

Les Oscars 2013

Les 15 documentaires présélectionnés sont les suivants :
Ai Weiwei: Never Sorry, Never Sorry LLC
Bully, The Bully Project LLC
Chasing Ice, Exposure
Detropia, Loki Films
Ethel, Moxie Firecracker Films
5 Broken Cameras, Guy DVD Films
The Gatekeepers, Les Films du Poisson, Dror Moreh Productions, Cinephil
The House I Live In, Charlotte Street Films, LLC
How to Survive a Plague, How to Survive a Plague LLC
The Imposter, Imposter Pictures Ltd.
The Invisible War, Chain Camera Pictures
Mea Maxima Culpa: Silence in the House of God, Jigsaw Productions
Searching for Sugar Man, Red Box Films
This Is Not a Film, Wide Management
The Waiting Room, Open’hood, Inc.
Previous "May in the Summer" à l'ouverture du Festival de Sundance
Next "L’Histoire occultée des Palestiniens, 1947-1953"

About author

A lire aussi ...

"Uncle Nashaat" : une histoire palestinienne

Nashaat est un soldat palestinien, tué par les Israéliens en 1982. Quand Aseel, le neveu de Nashaat, découvre des éléments qui le font douter quant aux circonstances de la mort

Palestine O Commentaire

Hani Zurhob , de la figuration à l’abstraction

  Lorsque, au détour d’une conversation, il vient à être évoquer le nom de la Palestine, c’est toujours du triste conflit qui déchire ce pays dont il est question, sans

Al Koufiyeh en exclusivité à Palestine en campagne

Depuis 1992, date de sa création avec les enfants du camp des réfugiés palestiniens « Ain Al Hilweh » au Liban, la compagnie Al Koufiyeh arpente les scènes du monde

O Commentaire

Aucun commentaire

You can be first to comment this post!