Ça va slamer le 14, 15, 16 août à Palestine en Campagne

Ça va slamer le 14, 15, 16 août à Palestine en Campagne

Etudiante de 20 ans, Farah Chamma slame le désenchantement de la jeunesse arabe face à l’utilisation politique et sociale de la religion, face aux incertitudes sur leur avenir.

Cette jeune palestinienne, étudiante en droit à la Sorbonne d’Abu Dhabi, a su extérioriser l’injustice dont toute une génération souffre, à travers son poème lors d’un concours international de jeu de mots: «the Flex word play». Son poème «Comment je peux croire» a créé le buzz, et l’a propulsée représentante de cette génération.

Polyglotte, elle est complètement francophone et sera accompagnée de Salam Ismaïl, pour faire claquer les mots comme on ouvre des portes.

Salam Ismaïl est originaire de Gaza, étudiant en génie civil, il pratique cependant sa passion, le oud, en professionnel; il l’enseigne et accompagne fréquemment des manifestations théâtrales, poétiques.

Farah & Salam seront à Palestine en Campagne 2015  ; vous pourrez les rencontrer, les découvrir ou les redécouvrir !

Previous Taher Fawzi Bakeer à Palestine en Campagne 2015
Next Habib Al-Deek à Palestine en Campagne 2015

About author

A lire aussi ...

 » Zone 6  » un cabaret palestinien à l’humour grinçant

En Territoires occupés, la vie continue. Avec ses drames, ses fêtes, ses amours, ses rêves. Mais la tragédie d’un peuple est avant tout la tragédie des individus. Ces individus sont

Culture O Commentaire

Najwa Najjar, le glamour palestinien

L’écrivain et réalisatrice Najwa Najjar a travaillé tant en documentaire qu’en fiction. Son dernier opus, Pomegranates and Myrrh  est son premier long-métrage de fiction. Le scénario a remporté à Amiens

Personnalités O Commentaire

Annemarie Jacir, une poétesse derrière la caméra

Annemarie Jacir, réalisatrice palestinienne travaille dans la production indépendante depuis 1994; elle a écrit, réalisé et produit de nombreux court-métrages dont « A post Oslo history » (1998), « The satellite shooters » (2001)