Banksy « s’invite » à Gaza

Banksy « s’invite » à Gaza

Pour attirer l’attention sur le sort de la bande de Gaza, et les destructions subies lors de la dernière guerre de juillet dernier, le street artist a choisi de taguer… un magnifique lolcat, un chat ludique et rigolo.banksy-2

Le mystérieux graffeur de Bristol, toujours anonyme et inconnu, s’est rendu dans la ville palestinienne en ruines pour y produire des œuvres et sensibiliser l’opinion sur les conditions de vie des habitants. Caméra et bombes de peinture à la main, le street-artiste britannique a habillé et filmé les murs en ruines de Gaza.
Banksy a publié hier sur Youtube un mini-documentaire où il entend attirer l’attention des médias sur la situation en Palestine. La caméra parcourt les rues délabrées de la bande de Gaza, “bien loin des chemins pour touristes“, filme plusieurs enfants qui ne quittent jamais leur village démoli “car les autorités ne les y autorisent pas“, et dévoile au spectateur une zone recluse, bloquée de tous côtés par trois immenses murs d’enceinte et une flotte de navires de guerre.

Intitulée “Make this the year YOU discover a new destination”, la vidéo filme également plusieurs dessins réalisés par Banksy sur les épaves cimentées de Gaza : un chaton jouant avec une boule de métal, une île paradisiaque en trompe l’œil dans le trou d’un mur, une tour de sentinelle devenu balançoire pour enfants…Tous ornent des habitations détruites par les bombardements.

Banksy apporte une précision au dessin géant de ce chat.

“Un habitant local est venu et m’a demandé : ‘S’il vous plaît, qu’est-ce que ça signifie ?’ J’ai expliqué que je voulais révéler au grand jour la destruction de Gaza en postant des photos sur mon site, et sur Internet, les gens ne remarquent que les photos de chatons.

Le documentaire de Banksy se termine sur un tag univoque : “Si, dans un conflit entre ceux qui ont le pouvoir et ceux qui ne l’ont pas, nous nous en lavons les mains, nous sommes du côté de ceux qui ont le pouvoir – nous ne sommes pas neutres”.

Previous "La Cigogne" d'Akram Musallam
Next Les chebabs de Yarmouk

About author

A lire aussi ...

Palestine O Commentaire

Contes palestiniens

قصص من التراث الشعبي الفلسطيني Ce beau recueil bilingue rassemble neuf contes traditionnels palestiniens collectés dans la région de Bethléem (Cisjordanie) puis mis en forme en arabe par Sharif Kanaana, grand

Agenda

Ça va slamer le 14, 15, 16 août à Palestine en Campagne

Etudiante de 20 ans, Farah Chamma slame le désenchantement de la jeunesse arabe face à l’utilisation politique et sociale de la religion, face aux incertitudes sur leur avenir. Cette jeune palestinienne, étudiante

Palestine O Commentaire

Ramallah's Maradona de Stéphane Valentin

L’équipe palestinienne de football n’est reconnue par la FIFA que depuis 1998. Le football, sport populaire par excellence, concentre derrière lui tout un peuple avec ses espoirs, ses doutes, ses